How do you define « real »? (2/2)

Nous avons un problème avec le réel.

A notre décharge, c’est normal. Nos outils nous en coupent, nos écrans font… écran. La réalité ne saurait être 0 ou 1 et un code d’une infinité de 0 et de 1 ne pourrait la réduire, la résumer. Au mieux nous l’approcherions. Notre compréhension de la réalité n’est pas finie.

La réalité échappe décidément à nos entendements, nos politiques, nos sociologies, nos idéologies, nos sens.

La réalité est le révélateur de nos compromis, de nos forces, de nos faiblesses, de nos arrogances.

La réalité est parfois le faussoyeur de nos vérités et de notre imposture.

Le réalité est tangible et intangible, elle est là, fatale.

Pourtant, nous en avons besoin pour dire la vérité. La vérité prise au sens que Spinoza lui donne, un discours sur la réalité. Continuer à lire … « How do you define « real »? (2/2) »

Publicités

A la faveur d’avril

Ce matin-là, il faisait très beau bien qu’un peu frais.

C’était il y a quelques années, au début du printemps, et j’ai rencontré un type qui a une grande influence sur moi.

Bien avant, j’en avais beaucoup entendu parlé mais sans éveiller particulièrement mon attention.

  • C’est l’histoire d’un mec…

Il est né dans un territoire occupé militairement. Ses parents étaient jeunes et pas encore mariés. Il faut savoir qu’à cette époque, avoir un enfant hors mariage était très mal vu. Pour tout vous dire, l’identité de son père biologique n’est pas très claire. On dit que sa mère aurait rencontré quelqu’un par le biais d’une annonce. Il semble que, sur ce point, ses parents aient choisi d’assumer la situation, laissant leur fils faire son chemin.

Mais dans la communauté, ça jasait déjà sévère.

Très tôt, il a montré une grande curiosité pour les questions de la vie et il se montrait très précoce. Continuer à lire … « A la faveur d’avril »

How do you define « real »? (1/2)

J’ai une amie que je n’ai jamais rencontrée. Est-ce alors une amie ? Si cela ne dépend que de moi, je dirai oui. Nous partageons un goût immodéré pour des choses bizarres. Par exemple, elle est de ceux qui se demandent si les androïdes rêvent de moutons électriques (son blog est ici)…

  • Et si la vie n’était en fait qu’un rêve ?

Il y a des années maintenant, un film a eu une influence énorme ma façon de penser. Je dis un film, c’est inexact. Il s’agit de la trilogie de The Matrix (1999).

Il serait illusoire de ma part de m’attaquer à l’intégralité des questions philosophiques abordées dans ces films. Je ne peux que vous inciter à les (re)voir. Pour ceux qui ne l’auraient pas vu, vous ne serez pas perdus en lisant la suite de ce billet, en revanche, spoiler garanti. Continuer à lire … « How do you define « real »? (1/2) »

Sans tambour ni trompette…

TF1 avait le champ libre pour envahir notre cerveau devenu disponible. Il n’en fut rien.

C’était une blague.

Une blague de circonstance. A consommer sur place. De celles qu’on ne réchauffe pas.

Une de ces blagues qui aura tout perdu de sa splendeur le matin au réveil. On lui appellera un taxi en évitant surtout de retenir son prénom.

Tout avait pourtant bien commencé. La soirée de ce weekend finissant était douce. Chacun commençait à entrevoir ce que serait son lundi. Dehors, il faisait froid pour la saison.

La discussion allait bon train. Le repos dominical avait permis aux participants de libérer leur esprit de la semaine passée comme la nouvelle se profilait à peine. Je n’avais pas fait un dixième de mon programme du weekend. Quelle honte… Continuer à lire … « Sans tambour ni trompette… »

Plaie d’hoiries n’est point mortelle…

Il m’est arrivé d’être avocat.

J’ai trainé ma robe de Conseil de prud’hommes en CPH pour l’essentiel.

Certains aiment les perm’ (permanence pénale) ou les démarches palais… J’ai toujours détesté ça! Moi, c’était l’audience, la plaidoirie.

  • Mes spécialités ? Le droit du travail un peu…

La vie d’avocat plaidant beaucoup est finalement assez simple, on court partout et tout le temps pour… attendre, attendre à n’en plus finir. Le second sport consiste donc à meubler ce temps d’attente de la façon la moins idiote. Il n’était pas rare de rentrer chez soi le soir après une journée d’audiences avec le sentiment de n’avoir, finalement, rien fait.

Cette vie m’a beaucoup plu pendant des années. Puis moins. Puis plus (de plu en plus, en somme…). Continuer à lire … « Plaie d’hoiries n’est point mortelle… »

Grippage A

J’ai souhaité tenir cette conférence de presse aujourd’hui, à l’occasion du lancement de la campagne vaccinale contre le nouveau virus A(H1N1) qui débute en ce moment dans les établissements de santé.

J’ai souhaité aussi que cette conférence de presse soit l’occasion de répondre aux questions que vous pouvez vous poser sur la vaccination.

(Lancement de la campagne de vaccination grippe A (H1/N1) dans les établissements de santé. Discours de Roselyne Bacchelot-Narquin. 20 octobre 2009) Continuer à lire … « Grippage A »

« Genghis John »

Il serait trop long de détailler sa vie. Et ce gars-là, vous ne le connaissez pas… et c’est bien dommage.

Retenons simplement que les idées les plus révolutionnaires viennent toujours de types ou de nanas pas banals qui n’ont pas eu peur de se colleter la réalité.

En introduction de sa fiche Wikipédia, on peut lire:

Le colonel John Richard Boyd (23 janvier 1927 – 9 mars 1997) était un pilote de chasse de l’United States Air Force, chercheur et consultant du Pentagone de la fin du xxe siècle. Ses théories ont eu une grande influence sur le développement de l’aviation militaire et la stratégie militaire de la fin du XXe siècle aux États-Unis.

Mais vous en saurez beaucoup plus ici (EN).

Je vous aurais bien parlé des principes de base liés à la maniabilité énergétique, mais je préfère vous en laisser la surprise.

Je veux vous parler de la boucle. Enfin, SA boucle. Appelée la boucle de Boyd (ou Boyd loop).
Continuer à lire … « « Genghis John » »

Sevré !

La Bible est une lecture troublante, c’est un vrai traité de psychologie appliqué.

Contrairement à une idée reçue, et, faut-il le dire, savamment entretenue par certains, on trouve de nombreux textes qui invitent à s’assumer. On est bien loin de l’obéissance servile que les « pour » et les « contre » (tour à tour mais pour des motifs opposés) se plaisent à y trouver, sans vraiment chercher.

Le sevrage est l’action de cesser l’allaitement pour la nourriture d’un bébé ou un jeune animal. Par analogie, c’est faire cesser la dépendance aux substances narcotiques, à la tabagie, à l’alcool, etc.

Le sevrage est souvent vécu comme une chose difficile mais nécessaire. Le sevrage du lait est le premier d’une longue série.

Le premier ? Peut-être pas. La naissance est un passage du même type. La fin d’un temps confortable certes, mais compté, pour un nouveau. De proche en proche, l’adulte se construit. Parfois, il n’y arrive pas, ou pas complètement.

Pour nous guider, j’ai choisi le Psaume 131 : Cantique des degrés, de David (Trad: Bible Segond 1910). Nombreux sont les autres textes qui auraient pu « faire le job », mais celui-ci est court et signifiant (les âmes perdues mais sensibles me remercieront). Continuer à lire … « Sevré ! »

Le con

Il y a quelques années, je discutais avec le DRH d’un grand groupe français. Au cours de la conversation, il lâche :

On m’a dit 100 fois comment gérer les hauts potentiels. Un haut potentiel, ça se gère tout seul.
Mais on m’a jamais dit comment gérer les cons !

Même si l’Entreprise semble pouvoir se protéger dans un monde de concurrence…

« La connerie absolue n’existe pas car, à partir d’un certain degré, le con cesse d’être rentable. » Yvan Audouard

Il semble que les RH ont échoué sur ce point, sur le plan doctrinal en tout cas.

Les cons ne sont, toutefois, pas présents qu’en entreprise. On les trouve partout.

Les philosophes semblent ignorer le phénomène et j’ai le sentiment que la psychologie tourne autour en cherchant bien plus comment on devient con (stress, surmenage, défaillance de la prise de décision).

Mais fondamentalement, qu’est-ce que c’est?
Continuer à lire … « Le con »

Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance

Attendre sur le quai d’un RER, c’est chiant. (quand il arrive, c’est pire!)

Alors, fatalement on lit… les affiches publicitaires.

Et cette semaine, j’ai vu ça!

DSC00012

(Cette photo est de moi, évidemment…)

SFR vante la possibilité de voir chez soi quand on est pas là.

Savoir ce qui se passe chez soi quand on est pas là. Le rêve de tout bon jaloux, paranoïaque ou pervert-narcissique \o/

Comment résister à l’idée de voir sans être vu ?

Un service de plus me direz-vous. Et puis j’ai lu ça!

DSC00013

(La photo est naturellement encore de moi 😦 )

Pour ceux qui ont du mal à lire, il est écrit tout en bas : « Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance. » Continuer à lire … « Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance »