Perdue à 2 heures

Vous avez forcément rencontrée cette femme. Peut-être même la connaissez-vous.

Moi, je viens de la voir.

Imaginez.

Vous sortez de l’épicerie au centre d’un petit village de Provence. Il fait beau. Vos quelques provisions sous le bras, vous faîtes un pas de côté pour laisser passer une voiture qui lentement vient vers vous. C’est une berline Audi blanche. Une de ces berlines dont rien d’honnête ne peut justifier le prix, aussi étriquée à l’intérieur qu’elle prend de place à l’extérieur. A son volant, un homme à lunettes fumées. A côté, une femme brune portant ce qui semble être un pull de laine blanche. Tous trois approchent la limite des 50.

Ce qui a capté mon attention ? La videsse* de son regard, à elle.

Ce regard ne suit pas la progression de la voiture mais reste calé vers le 1/4 avant droit et il sort d’un visage sans expression.

J’ai l’impression de voir cette scène souvent.

Lui porte donc des lunettes, les cheveux tirés vers l’arrière, quand leur nature le permet, un pull noir à col rond (ou roulé selon la saison), une montre dont le cadran est aussi large que le poignet, pantalon et chaussures noirs. Il a une voiture, immatriculée 2B, et une femme de prestige. La première est d’une marque allemande dont le prestige est auto-alimenté par son propre prestige. La seconde a été très jolie, elle est souvent devenue belle, avec le temps. Il ne doute pas de réussir sa vie, tant il en cumule les marqueurs.

Elle est d’une élégance simple, peu ou pas de bijou, les cheveux libres et d’une silhouette gommant les éventuels reliefs. Le pantalon est droit, comme le reste. Elle a un mari.

Pourquoi douterait-elle ? Elle ne sait pas. Comment ? La pratique…

Son regard me dit qu’elle a trouvé sa place dans l’armoire à trophées (trop fée ?) et qu’elle se fait infiniment chier.

Le pouvoir d’un homme est dans la taille du sourire de la femme assise près de lui.

Sa vie est-elle comme ses yeux ? Perdue à 2 heures.

 

*oui, il fallait créer ce mot, mêlant vide et tristesse, c’est fait

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s