Naissance d’une étoile

Elsa, ma chère enfant, vos parents m’ont dit que vous souhaitiez en savoir plus sur la naissance d’une étoile. Suivez-moi.

Un peu que j’te suis, Einstein, j’me suis pas tapé 3 heures de route dont 2 d’embouteillage à écouter en boucle un best of de Rick Astley, le chanteur préféré de ma mère, pour craquer à 3 mètres du réticule.

Astley, je supporte ça depuis bientôt 11 ans et 3 heures donc. Mon père, lui, ce héros, le subit depuis bien plus longtemps. Un jour, c’est sûr, il tuera l’un ou l’autre. Le connaissant, il ira au plus près.

Mon père est un homme à la fois très gentil et a l’esprit largement ouvert, handicap majeur pour quiconque entend exercer la moindre autorité sur une pré-ado ou une fan de Rick.

Il y a quelques semaines, alors que ses neurones et ses oreilles étaient en phase (cette conjonction est heureusement assez rare chez lui, il y doit sans aucun doute la préservation de sa santé mentale), j’ai lancé une phrase qui m’a semblé, à tort, anodine : Quelqu’un sait comment naissent les étoiles ?

Fatal error

Le point d’interrogation n’était pas revenu du mur d’en face, que mon père a déjà le nez dans mon dico et me dit que pour une fois, je vais pouvoir chercher autre chose que des bêtises sur internet (le mot bêtise correspond bien mieux au souvenir que je souhaite laisser au lecteur qu’à celui que j’ai de cette scène). Je découvre alors les fabuleuses nébuleuses.

Mais mon père n’affiche pas cette quiétude satisfaite qui accompagne immanquablement le sentiment de la mission accomplie. Il a comme un doute, qui plane au dessus de Greenwich. Ton frère travaille toujours à l’observatoire ? lance-t-il à ma mère. Elle ne l’a pas vu depuis une éternité. Je me dis qu’elle va sentir le coup venir et esquiver mais la traîtresse opine. Il s’occupe du nouveau planétarium. Enfin nouveau, ça fait quelques  années maintenant. Appelons-le et organisons une visite. Checkmate.

Athanor

Passés quelques bureaux et un long couloir, nous accédons au dôme qui abrite le fameux planétarium. Nous nous y installons. Nous y sommes seuls.

Tonton Einstein est aux manettes. Noir.

Images de galaxies, de planètes et d’étoiles s’enchaînent.

Mon père se penche alors vers moi et me dit tout bas : Elsa, ma chérie, tu es douée. Ton tour viendra bientôt de faire, de créer, inspirée par ce que tu vois. Tes œuvres, je n’en doute pas, éclairerons la vie des gens.

Et d’ajouter : Tu vois Elsa, c’est comme cela aussi que naît une étoile.

*******

J’ai longtemps cherché un mot, une expression, pour décrire ce que je ressens à la lecture de : Naissance d’une étoile. Ce livre fonctionne sur moi, mais comment ?

Je ne me suis pas affolé. Comme souvent dans ces cas-là, je laisse le tout reposer et j’attends une évidence.

La cannelle

Oui, certes la cannelle.

Elsa Chapelier nous livre ses histoires, ses personnages, ses décors au travers de descriptions à la fois fines et intransigeantes. Mais d’autres savent faire ça.

Non, prenons, si vous le voulez bien un exemple. Une tarte aux pommes normande.

Spice must flow

Imaginez la plus belle et goûteuse tarte aux pommes normande que vous ayez jamais mangé sortir du four.

Imaginez cette maison surgie d’un passé dans lequel personne ne ferait profession de la décorer. Son jardin et ses herbes sèches et hautes.

Imaginez cette tarte arriver sur une table massive, cette part généreuse que l’on en coupe et qui atterrit sans ménagement dans votre assiette.

Imaginez que, toute la maisonnée servie, vous tranchiez largement, à l’aide de votre fourchette, la pointe de cette part, que vous la portiez à votre bouche et que vous la mangiez.

Et bien, cette part de tarte aux pommes, c’est Elsa Chapelier, qui en a écrit la cannelle.

Naissance d’une étoile

Auteur : ELSA CHAPELIER (@elsachapelier)
Éditeur : MON PETIT EDITEUR (2015)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s