Le Brompton est-il le meilleur vélo du monde ?

À bien des égards, oui.

Tout a commencé comme je me suis permis de le faire hier. Une sorte de provocation, une invitation au voyage…

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Pédaler à loisir,
Pédaler et mourir…

Et si on allait faire une balade à vélo ! Ok, très bien mais j’ai pas de vélo !

(c’est con hein, mais c’est vraiment parti comme ça)

J’avais déjà acheté un vélo, un VTC classique de chez Décathlon, dont, hormis de me le faire voler, je n’avais rien fait.

Me voici donc en quête d’un modèle… VTT, VTC, randonnée, urbain, fixie… tous avec le profil parfait de victime du précédent.

Au même moment, ma bascule…

Oui, bascule et pas pèse-personne. En effet, le terme de « pèse-personne » est assez désagréable à l’emploi même s’il est parfaitement descriptif, l’engin ne pesant, l’immense majorité du temps, effectivement personne (pardonnez le strapontin de cette remarque mal incise).

… ma bascule, donc, disais-je, me tenait un discours aussi métriquement juste qu’odieux. Imaginez que mon poids, trahissant, en cela, la pesanteur de ma masse, taquinait mon essence. Mon ego n’aurait su le tenir plus longtemps (nul besoin de Higgs ici…).

Google étant devenu un ami, sait ce qu’il me faut. C’est au détour d’une de ses propositions, que je découvre les vélos pliants.

Ils ne sont plus, pour beaucoup, ces outils frêles et malaisés de nos enfances. Nombre d’entre eux sont de vraies machines de guerre au milieu desquels règne l’Unique pour les gouverner tous : le Brompton.

Un Brompton, c’est une Rolls…

Une fois maîtrisés pliage et dépliage, ce vélo peut vous emmener et vous suivre partout. D’une simple course à des balades de dizaines de kilomètres. C’est bien simple, je n’utilise presque plus ma voiture.

La météo me direz-vous ! WTF vous répondrai-je ! On fait bien plus de vélo à Strasbourg qu’à Marseille alors que le climat de cette dernière est bien plus favorable… II faut bien plus regarder les politiques publiques et le niveau d’étude… Crier « Allez l’OM! » ne suffirait donc pas face à la choucroute, même dégarnie, du Maire de Strasbourg ou de Bordeaux.

Le transport multimodal alors devient réalité, partir en train + vélo en weekend, se balader sur place, revenir en partie en voiture et rentrer chez soi à vélo.

(MàJ du 27/05/2016) Outre une très belle rencontre, j’ai pu aisément me rendre de Paris à Bordeaux en train puis visiter pendant 3 jours et rentrer par le même moyen. Ceci incluait une journée entièrement à vélo. Faut aimer voyager léger…

Il tient dans le coffre d’une Smart (et il reste de la place), se tient à la main assez aisément et possède une option pour se comporter comme un trolley grâce à un verrouillage en position fermé (il est aussi verrouillé en position ouverte, hein ^^).

Arrivé chez les copains ou les parents, il se pose discrètement dans un coin, la cave, le garage. Pour les petites courses, plus besoin de se garer en ville, de mettre un antivol.

Quel bonheur de remonter les files de voitures un jour de grève SNCF. Mon bureau est à 14 km, soit une heure de trajet, comme d’hab, quoi…

Bref, je fais du sport sans m’en rendre compte.

Un Brompton, c’est des rencontres…

La bouille de l’engin attire les regards, les remarques (surtout les enfants, mais aussi les grands) et les questions, toujours sympathiques. A la pharmacie, au ciné. Je le dépose à l’accueil de mon supermarché favori, enfin d’à côté quoi, pour quelques courses sous le regard amusé de l’hôtesse.

Et il y a d’autres fanatiques 🙂

Un Brompton, c’est un vélo…

Il y a forcément pleins d’endroits merveilleux près de chez vous, que vous ne connaissez pas, à découvrir.

Un bon moyen de commencer est de trouver un balade pas trop longue (10-20 km max) sur les bords d’une rivière ou d’un canal pour éviter les grosses montées. Vous traverserez 2 ou 3 villes ou villages sympa et prenez le temps de vous arrêter prendre une bière ou un café, les enfants prendront un diabolo ?

Oui, faites participer les enfants en adaptant les parcours, que vous trouverez facilement sur internet. Regardez les parcours vélos (souvent longs mais rien ne vous oblige à tout faire en une fois) ou les parcours pédestres.

Les performances de la bête sont du même ordre que n’importe quel autre biclou. Les 6 vitesses de mon fier exemplaire développe de 2,63 mètres à 7,94 mètres par tour de pédalier !

Pour moi, le résultat de tout ça est que :

  • ma bascule me parle meilleur,
  • je découvre ma région, avec ma fille,
  • mon pass Navigo chauffe.

Un Brompton, c’est un budget…

Le budget est cette terre, souvent désolée, ou se rencontrent moyens et ambitions.

En terme de vélo, on trouve de tout entre 400 et 4 000 €. Il est quelque part au milieu.

Un Brompton, c’est acheter ça…

46c7b64204365aeba5422ea4fc5225f3

Faire ça…

7bc0240372c1a7b30fad98bc5bb571a4

En rêvant de faire ça… (1)

36a6b17f5a2a20f3ec1ab70bbc2259f0

Mais alors, il est beau…

Oui. Il est beau. Il est beau comme un stylo.

Et un stylo n’est jamais aussi beau que ce que vous avez à écrire.

(1) 3 images issues du site http://www.brompton-france.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s