Tic-Tac-Toc

Dans la vie, je dois le dire, jusqu’Ă  prĂ©sent, j’ai eu beaucoup de chance. Bien sĂ»r tout n’a pas toujours Ă©tĂ© linĂ©aire et il m’est arrivĂ© d’en ĂȘtre la cause, mais globalement, ça reste positif. J’ai rencontrĂ©, et je rencontre, des gens formidables et, dans le lot, le nombre de connards, s’il ne doit pas ĂȘtre nĂ©gligĂ©, reste supportable.

Parmi les choses heureuses que j’ai eu la chance de croiser, et qui ont eu le privilĂšge de me croiser par la mĂȘme occasion, il y a notamment la maladie de Lyme.

Alors ce n’est n’Ă©tait pas pour moi mais pour une amie  (le plaisir d’offrir ?).

La maladie de Lyme reste peu connue en France alors qu’elle a beaucoup de succĂšs en Allemagne, au Canada ou aux États-Unis. Les DĂ©cideurs s’y intĂ©ressent peu donc, mĂȘme s’il y a des mordus,  Ă  cause de ce que j’appelle le « syndrome de l’Eurovision ». Il est de bon ton de ne pas s’y intĂ©resser mais pour faire semblant devant les gueux, on envoie un reprĂ©sentant qui regroupe toutes les qualitĂ©s pour gagner… l’Ă©dition de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. La principale consĂ©quence en est que l’on fabrique des gĂ©nĂ©rations de gens qui n’imagineront pas que l’on puisse trouver les mots « France » et « points » dans la mĂȘme phrase en dehors d’un livre d’histoire ou comme ici.

Or, la maladie de Lyme est trÚs facile à reconnaßtre, elle à 3 caractéristiques principales:

  1. elle s’attrape gĂ©nĂ©ralement suite Ă  la piqĂ»re d’une tique,
  2. sur son traitement, les avis divergent (10 verges, Ă§a fait beaucoup, mĂȘme pour un gang-bang),
  3. et comme ça ressemble souvent Ă  rien, si vous avez mal, on vous dit que vous ĂȘtes psycho.

Continuer Ă  lire … « Tic-Tac-Toc »

Publicités