A quoi tu sers ?

C’est une question que je me posais souvent ado, que je me pose encore parfois.

J’ouvre une nouvelle rubrique. Je m’aperçois que je ne vous ai pas encore parlé de ce qui est pour moi très important, la musique. Je ne suis pas musicien. Je chante et danse mal. Je suis en revanche un excellllllent écouteur. Ma science musicale est à pleurer et ma culture dans ce domaine est aussi vaste que votre tapis de souris. En un mot, comme en cent, je ne suis pas une référence.

Malgré ça, mes aventures twiterriennes m’ont appris à partager ces moments et parfois même fait découvrir des pépites comme j’en ai moi-même reçu.

Au collège, mon horizon musical était NRJ. Quelques K7 évidemment et les premiers CD. A la maison, on écoutait pas de musique, ni de grande, encore moins de petite. Le virus est venu seul. Plus tard, des copains, des amis me feront découvrir de nouveaux mondes mais pour l’heure, rien de spécial.

  • JJG – Non homologué

J’avais réussi à convaincre ma mère d’acheter l’album qui venait de sortir. Ce devait être la première fois que j’en prenais un sans même savoir ce qu’il y avait dedans. Je connaissais son album précédent. Je l’aimais bien et j’avais appris un nouveau mot : « homologué ».

En rentrant à la maison, je file dans ma chambre et branche mon magnétophone genre plat, noir, avec un haut-parleur mono intégré (on était loin de la hifi…). J’appuie sur « play » et j’entends ça :

  • Entre gris clair et gris foncé

Les premières secondes, pas de musique, des mots qui cognent.

Tu parles, parles, c’est facile, même sans y penser
Les mots, les mots sont immobiles, triés, rangés, classés
Laisse aller, laisse-les jouer
Se cogner, te séduire
« Sensualiser », te bouger
Quand ça veut plus rien dire
Swinguer les mots, les mots, sans ça
On va les rétrécir
Swinguer les mots, ne surtout pas
Toujours les réfléchir

Les mots, l’émo, l’émotion vient
Les mots font l’émotion
Coûte que coûte, écoute-les bien
Rythmer nos déraisons
Les sons, les sons, laissons-les rire
Faut pas les écouter
Juste pour éviter le pire
On va les déchaîner

A quoi tu sers ? Pourquoi t’es là ?
Qu’est-ce que t’espères ? A quoi tu crois ?

Dans ma tête de gamin, c’est la révolution. Les mots et la musique sont une seule et même chose. Le regard des autres, s’il est intéressant, n’est pas une fin en soi. Enfin, qu’est-ce qui fait que tu existes, concrètement.

L’album entier est une merveille et je l’écoute encore avec le même plaisir qu’à l’époque. J’ai, un peu, changé depuis bien sûr. Avocat dans un autre vie, formateur aujourd’hui, je fais swinguer les mots. Il m’a fallu des années pour être à l’aise et parler en public, plus encore pour écrire.

Ce billet est l’occasion de vous présenter cette nouvelle rubrique qui à vocation à jeter un regard sur des chansons, des musiques qui auront, chacune, participé à une part de ce que je suis. Vos retours me seront précieux pour me dire s’il cette voie est à explorer ou non.

Je connais ces mots par cœur. Ils sont une invitation à rentrer dans la vie, un de mes guides quand je me perds, de temps en temps.

  • Bonus track

Une rareté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s