Les liaisons dangereuses

Après l’article L. 1132-3-1 du code du travail, il est inséré un article L. 1132-3-2 ainsi rédigé :

« Art. L. 1132-3-2. – Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire mentionnée à l’article L. 1132-1 pour avoir refusé en raison de son orientation sexuelle une mutation géographique dans un État incriminant l’homosexualité. »

Il s’agit de l’article 19 de la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

A l’heure à laquelle j’écris, cette loi peut encore subir les foudres censuro-conseilconstitutionnelesques les plus terribles.

(MàJ du 17 mai 2013 : Le Conseil constitutionnel a validé cette loi intégralement dans sa décision n° 2013-669 DC du 17 mai 2013)

Cet article, en 3 lignes seulement est un concentré d’horreurs en perspective alors que son objectif se veut bienveillant.

Mettons nous en situation. Continuer à lire … « Les liaisons dangereuses »

Publicités

Imprometheus

(suite des Chroniques de la cour de récré – Le jour où le monde s’arrêta)

00:52

Je ne dors pas.

Cela fait plusieurs jours que le dodo est difficile. J’ai pas très envie d’aller me coucher.

Demain, école. Les contrôles bien sûr mais toute cette histoire est difficile. Et tous ces idiots qui me chient dessus et qui ne seraient rien sans moi.

Mes parents n’ont rien remarqué, que remarqueraient-ils ? Je ne me sens pas de leur parler de ce qui me hante. Et pour leur dire quoi…

Il y a cette angoisse sourde qui me borde jusqu’à ce que je m’endorme, d’habitude. Mais pas ce soir. C’est bien la première fois que ça m’arrive. Continuer à lire … « Imprometheus »

Le jour où le monde s’arrêta

(Suite des Chroniques de la cour de récré – Le sac de billes de Jérôme)

– Le Maire va en entendre parler ! Des mois, des années qu’il donne de ma merde à bouffer à nos enfants !

Le père de François ne décolère pas. Il faut dire que la nouvelle est rude.

– Mais chéri, tu sais qu’on a aussi trouvé de l’âne dans le gouvernement ! Sa mère ne perd pas son humour.

– Te moque pas de moi ! De l’herbe dans les épinards ! Ce salaud met de l’herbe dans les épinards !

La nouvelle s’était répendue comme une trainée de poudre. Continuer à lire … « Le jour où le monde s’arrêta »

Le sac de billes de Jérôme

(Suite des Chroniques de la cour de récré – L’avènement du petit François)

Ce lundi matin automnal est le décor d’une curieuse torpeur.

Dans la cour, les différentes bandes ou groupes d’amis sont tétanisés.

  • La classe de Mme Marquelle

La rentrée 2012 était encore proche mais les enfants étaient plutôt enthousiastes à l’idée de reprendre.

François avait été élu délégué de classe. (son suppléant est Jean-Marc, nous n’en parlerons plus). Valérie était très fière de son François. Elle était surtout fière d’avoir pris la place de Ségolène…

Pour François, tout a été difficile dès le départ. Cette histoire de gravure sur le marronnier empoisonnait l’ambiance de la cour de récré au-delà de tout ce qu’il avait pu imaginer. Le journal MSD, bien que longtemps bienveillant, se moquait de lui régulièrement. Continuer à lire … « Le sac de billes de Jérôme »

L’avènement du petit François

En cette fin d’année scolaire 2011-2012, toute l’école élémentaire Saint Honoré, commune de Frainc, est en effervescence.

La finale du tournoi annuel de football interclasse approche et on sent bien que l’équipe du petit François peut l’emporter.

  • La fin du petit Nicolas

L’année dernière, rien n’avait pu lui résister. L’équipe de la Primaire Scolastique (PS) avait un fille comme capitaine, Ségolène. On avait jamais vu ça ! Beaucoup d’espoirs se sont élevés mais aussi vite retombés. Sa propre équipe étant peu motivée. La finale fut à sens unique et cette équipe n’a jamais été en mesure de mettre en danger l’armada UMP (Union des Moyens de Primaire) du petit Nicolas et de son ex petite copine Cécilia.

Cette victoire au tournoi de foot a valu au petit Nicolas de devenir le roi de la cour de récré. Mais très vite, ses camarades se sont lassés de lui. Cécilia est partie en cours d’année à cause du déménagement de ses parents. Ils se sont promis de s’envoyer des SMS mais très vite cette belle promesse s’est envolée. Nicolas est rapidement tombé amoureux de Carla. Une petite fille déjà grande pour son âge dont les parents, venant d’Italie, se sont installés récemment dans la ville. Continuer à lire … « L’avènement du petit François »

Thuya occidentalis

Il ne sera point question de botanique ici !

La lecture des notices de médicaments est une joie sans cesse renouvelée.

Il s’agit ici de la notice d’un médicament homéopathique. (notez que je maîtrise l’oxymore)

Le principe de l’homéopathie est l’utilisation de la technique de la dilution infinitésimale.

Elle repose sur l’idée qu’il est utile de diminuer la toxicité des substances choisies par application du principe de similitude, soigner le mal par le mal en somme (la comparaison avec la vaccination, qui apparaîtra bien plus tard, s’arrête là).

Hahnemann, fondateur de cette doctrine au début du XIXe s., a dilué, puis à fortement agité ses préparations.

Après chaque dilution la préparation est secouée (succussions) énergiquement, manuellement ou mécaniquement, ce qui lui permettrait de conserver ses effets pharmacologiques malgré des dilutions importantes… Continuer à lire … « Thuya occidentalis »

La spirale du mensonge

1190-spirale-WallFizz

C’est avec stupeur que j’apprends l’existence d’un mensonge 3D, ici en spirale.

Il ne s’agit pas d’un problème de grand ou de petit mensonge, d’une simple omission ou d’une pointe d’hypocrisie.

Ce terme de « spirale du mensonge » traduit l’enfermement de son auteur dans la thèse mensongère qu’il défend et qui l’oblige à mentir de plus en plus, dans la durée. Continuer à lire … « La spirale du mensonge »

How do you define « real »? (2/2)

Nous avons un problème avec le réel.

A notre décharge, c’est normal. Nos outils nous en coupent, nos écrans font… écran. La réalité ne saurait être 0 ou 1 et un code d’une infinité de 0 et de 1 ne pourrait la réduire, la résumer. Au mieux nous l’approcherions. Notre compréhension de la réalité n’est pas finie.

La réalité échappe décidément à nos entendements, nos politiques, nos sociologies, nos idéologies, nos sens.

La réalité est le révélateur de nos compromis, de nos forces, de nos faiblesses, de nos arrogances.

La réalité est parfois le faussoyeur de nos vérités et de notre imposture.

Le réalité est tangible et intangible, elle est là, fatale.

Pourtant, nous en avons besoin pour dire la vérité. La vérité prise au sens que Spinoza lui donne, un discours sur la réalité. Continuer à lire … « How do you define « real »? (2/2) »