« Genghis John »

Il serait trop long de détailler sa vie. Et ce gars-là, vous ne le connaissez pas… et c’est bien dommage.

Retenons simplement que les idées les plus révolutionnaires viennent toujours de types ou de nanas pas banals qui n’ont pas eu peur de se colleter la réalité.

En introduction de sa fiche Wikipédia, on peut lire:

Le colonel John Richard Boyd (23 janvier 1927 – 9 mars 1997) était un pilote de chasse de l’United States Air Force, chercheur et consultant du Pentagone de la fin du xxe siècle. Ses théories ont eu une grande influence sur le développement de l’aviation militaire et la stratégie militaire de la fin du XXe siècle aux États-Unis.

Mais vous en saurez beaucoup plus ici (EN).

Je vous aurais bien parlé des principes de base liés à la maniabilité énergétique, mais je préfère vous en laisser la surprise.

Je veux vous parler de la boucle. Enfin, SA boucle. Appelée la boucle de Boyd (ou Boyd loop).
Continuer à lire … « « Genghis John » »

Sevré !

La Bible est une lecture troublante, c’est un vrai traité de psychologie appliqué.

Contrairement à une idée reçue, et, faut-il le dire, savamment entretenue par certains, on trouve de nombreux textes qui invitent à s’assumer. On est bien loin de l’obéissance servile que les « pour » et les « contre » (tour à tour mais pour des motifs opposés) se plaisent à y trouver, sans vraiment chercher.

Le sevrage est l’action de cesser l’allaitement pour la nourriture d’un bébé ou un jeune animal. Par analogie, c’est faire cesser la dépendance aux substances narcotiques, à la tabagie, à l’alcool, etc.

Le sevrage est souvent vécu comme une chose difficile mais nécessaire. Le sevrage du lait est le premier d’une longue série.

Le premier ? Peut-être pas. La naissance est un passage du même type. La fin d’un temps confortable certes, mais compté, pour un nouveau. De proche en proche, l’adulte se construit. Parfois, il n’y arrive pas, ou pas complètement.

Pour nous guider, j’ai choisi le Psaume 131 : Cantique des degrés, de David (Trad: Bible Segond 1910). Nombreux sont les autres textes qui auraient pu « faire le job », mais celui-ci est court et signifiant (les âmes perdues mais sensibles me remercieront). Continuer à lire … « Sevré ! »

Le con

Il y a quelques années, je discutais avec le DRH d’un grand groupe français. Au cours de la conversation, il lâche :

On m’a dit 100 fois comment gérer les hauts potentiels. Un haut potentiel, ça se gère tout seul.
Mais on m’a jamais dit comment gérer les cons !

Même si l’Entreprise semble pouvoir se protéger dans un monde de concurrence…

« La connerie absolue n’existe pas car, à partir d’un certain degré, le con cesse d’être rentable. » Yvan Audouard

Il semble que les RH ont échoué sur ce point, sur le plan doctrinal en tout cas.

Les cons ne sont, toutefois, pas présents qu’en entreprise. On les trouve partout.

Les philosophes semblent ignorer le phénomène et j’ai le sentiment que la psychologie tourne autour en cherchant bien plus comment on devient con (stress, surmenage, défaillance de la prise de décision).

Mais fondamentalement, qu’est-ce que c’est?
Continuer à lire … « Le con »

Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance

Attendre sur le quai d’un RER, c’est chiant. (quand il arrive, c’est pire!)

Alors, fatalement on lit… les affiches publicitaires.

Et cette semaine, j’ai vu ça!

DSC00012

(Cette photo est de moi, évidemment…)

SFR vante la possibilité de voir chez soi quand on est pas là.

Savoir ce qui se passe chez soi quand on est pas là. Le rêve de tout bon jaloux, paranoïaque ou pervert-narcissique \o/

Comment résister à l’idée de voir sans être vu ?

Un service de plus me direz-vous. Et puis j’ai lu ça!

DSC00013

(La photo est naturellement encore de moi 😦 )

Pour ceux qui ont du mal à lire, il est écrit tout en bas : « Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance. » Continuer à lire … « Home by SFR n’est pas un service de télésurveillance »

Aimer l’Opinel

Je classe les choses en 3 grandes catégories:

1/ J’aime

2/ J’aime pas

3/ J’m’en fous

(cette dernière catégorie contient notamment le foot, la météo et les pipoles. Autant vous dire que mon espérance de vie en milieu capillicole* est limitée)

Ecrire que l’on aime pas quelque chose est assez aisé, même pour moi. (Voir : parapluie)

Quelques mots bien sentis, une pointe de méchanceté et un esprit légèrement pervers vous permettront d’exceller rapidement. En une phrase ou deux vous serez un tueur. (Vous connaissez Twitter ?)

Dire que l’on aime quelque chose et expliquer pourquoi est beaucoup plus complexe, surtout si l’on espère échapper à la niaiserie et à la complaisance. Ceci est mon ambition. Je vous en laisse juge. Continuer à lire … « Aimer l’Opinel »

Je hais les parapluies

umbrella_001

Umbrellas are evil!

Qu’y a-t il de pire qu’un parapluie ?

Continuer à lire … « Je hais les parapluies »

Encoding freedom

Vous avez déjà ressenti ça.

On y pense. On y repense. On se dit les autres font bien. J’ai bien envie mais c’est pas pour moi!

La plupart de mes camarades de jeu ont un talent certain. Ils ont même une ligne éditoriale, une personnalité.

Aujourd’hui, je le fais.

Je ne vous parlerai pas boulot. Je ne vous parlerai pas de ma vie perso (–> unfollow!).

Je ferai ce que je fais le moins mal. Donner un point de vue.

Chaque semaine, l’anecdote ou le tragique sera mon terrain. Le prêt-à-penser, ma cible. Les mots, mes munitions. Je suis mon arme.

Je suis à l’essai. Vous me transformerez.

Encoding freedom est un oxymore. Il résume pourtant bien notre quête sur les réseaux.

Faisons le vivre un peu plus.

Bienvenue,

cypher7th